Global Deal for Nature

Global Deal for Nature

Chers dirigeants mondiaux,

Je vous invite à soutenir l'initiative Global Deal for Nature en faveur de la protection et de la restauration de la moitié des écosystèmes marins et terrestres de la terre [avec l'objectif d'atteindre 30 % d'espaces protégés à l'horizon 2030]. Les scientifiques du monde entier soutiennent que cet objectif ambitieux constitue le minimum absolu pour empêcher notre extinction, limiter l'impact des changements climatiques, assurer la subsistance de la population mondiale et offrir aux générations futures une planète en bonne santé. L’accord doit veiller à ce que notre planète soit gérée de manière durable, recevoir le soutien actif des peuples indigènes et prendre en considération les besoins du développement humain.

L'avenir de la Terre dépend d'une nature en bonne santé. La nourriture que nous mangeons, l'eau que nous buvons, l'air que nous respirons, tous ces piliers essentiels à la survie de l'humanité reposent sur un ensemble d'équilibres et d'interactions fragiles avec la nature.

L'équilibre de ces systèmes est dangereusement menacé par les activités humaines. Des pesticides qui imprègnent les champs, aux plastiques qui étouffent les océans et aux bulldozers qui déciment nos forêts, la nature est assaillie de toutes parts.

Cette crise a pris une ampleur démesurée. Les espèces disparaissent à un rythme 1 000 fois supérieur à la normale. Les scientifiques estiment que près de deux-tiers des populations animales sauvages risquent de disparaître à l'échelle même de notre existence. Avec le risque grandissant de l'effondrement des écosystèmes, les changements climatiques nous rapprochent dangereusement du cataclysme et menacent directement la survie de l'humanité toute entière.

Les scientifiques tirent la sonnette d'alarme et les populations du monde entier réclament une solution simple : assurer la protection et la restauration de la moitié des espaces naturels à leur état d'origine avec des écosystèmes entiers, fonctionnels, connectés et une gestion durable des espaces terrestres et marins. Nous voulons une planète où l'humanité et la nature pourront cohabiter malgré la hausse des températures.

Ces objectifs clairs et ambitieux parlent à chaque être humain (citoyens, gouvernements, entreprises) et sont absolument indispensables pour l'avenir de notre planète. Il faut faire entendre notre voix au sommet de l’Organisation des Nations unies qui se tiendra en Chine en 2020, où les gouvernements discuteront des nouveaux objectifs de protection de la planète.

Cette initiative s'appelle Global Deal for Nature et voici ce que nous demandons pour sauver la planète Terre :

1. Les gouvernements du monde entier doivent s'engager dans un nouvel accord mondial pour la protection de la nature dans le cadre de la Convention des Nations unies sur la diversité biologique qui désignera la crise mondiale actuelle de la biodiversité comme l'une des priorités absolues et qui devra être gérée au plus haut niveau (présidents et premiers ministres).

2. L'accord doit porter sur la protection et la restauration d'au minimum 50 % de la surface de la planète et proposer des mesures de gestion durable des espaces terrestres et marins en visant 30 % d'espaces protégés à l'échelle mondiale d'ici 2030.

3. L'accord doit recueillir le soutien des populations indigènes. Nous ne pourrons sauver notre planète sans le savoir traditionnel, les pratiques de gestion et la subsistance durable de ceux qui vivent au sein ou à proximité des zones protégées.

4. L'accord devra également inclure le soutien financier et technique des pays les plus pauvres qui sont également ceux qui abritent la plus grande biodiversité de la planète ; les besoins des communautés locales devront donc constituer une priorité.

5. L'accord devra exiger de chaque pays un Programme national d'action pour la nature, une stratégie claire de mitigation de l'impact néfaste des activités humaines sur l'environnement, de réduction des émissions carbone et de protection des espaces naturels. Ces programmes devront être compatibles avec des objectifs de développement durable visant à éradiquer la pauvreté ainsi qu'avec les objectifs de l'accord de Paris sur le climat visant à contenir le réchauffement climatique en dessous 1,5 °C.

Notre avenir dépend de notre planète. Nous SOMMES la nature. Et pour la défendre, nous devons faire entendre sa voix ! Prenez la bonne décision pour que les dirigeants du monde entier fassent le nécessaire pour assurer la protection de 50 % de la surface de notre magnifique planète.

Associez votre voix à celle des peuples du monde entier en signant la pétition Global Deal for Nature.